fbpx
comment monter en compétence

Comment et pourquoi monter en compétences ?

Il devient urgent de se former continuellement. Il est fini le temps de faire une formation à chaque année bissextile. Ah tiens, justement nous sommes en plein dedans...vite formez-vous !!

On nous parle d'employabilité, de compteurs formation. Qui en profite vraiment ? Mettez en commentaire quand votre employeur vous a envoyé en formation ses dernières années. La majorité du temps jamais, pour les plus chanceux une fois tous les 5 ans. Et pour les certains cadres qui ont la forte nécessité d'être à jour sur certains domaines, eux, ont une formation tous les ans parfois plus ! Je vous rassure j'arrive a en avoir plusieurs par an, je vais tout vous dévoiler.

Alors oui, je sais à quoi vous pensez, les formations traditionnelles en présentielles sont coûteuses. En plus, quand on en a une, nous sommes dépendant du centre pour les dates (j'ai eu des stagiaires qui avaient besoin de se former rapidement sans avoir la possibilité dans les 6 premiers mois !). Autrement dit, jamais au bon moment ! Vive la courbe de l'oubli.

Avec l'accélération des évolutions et des changements, il faut se former ! Un point c'est tout, c'est vrai, c'est un fait. A moins que vous ne soyez de grande ambition, dans ce cas, vous pouvez fermez la page web, ce site n'est pas pour vous :p.

Et pour les autodidactes, se former seul a des avantages, monter en compétence sans contraintes, sans attentes. Néanmoins aussi des inconvénients : chercher les informations, essayer, accepter les erreurs et échecs.

Résultats d'enquêtes INSEE en France depuis les années 80, my generation 😉

D'après les grandes enquêtes en France, sur l'évolution des compétences des adultes, plus on prend de l'âge, plus les performances d'apprentissage s’amoindrissent du fait de l'entraînement de moins en moins fréquent ! Mince alors.

Par exemple, les jeunes ont de meilleurs résultats pour la compréhension orale alors qu'ils sont moins performants à l'écrit. En 2004, la proportion de personnes en difficulté face à l’écrit varie ainsi de 7 % pour les 18‑29 ans à 22 % pour les 60‑65 ans (Micheaux et Murat, 2006). L’écart apparaît un peu plus faible en calcul : un quart des personnes âgées de 60 à 65 ans a réussi plus de 80 % des exercices de calcul contre un tiers de celles âgées de moins de 30 ans. Et même en compréhension orale, domaine moins scolaire, seulement la moitié des personnes âgées de 60 à 65 ans réussit plus de 80 % des exercices contre les trois-quarts des moins de 30 ans. Ces différences se retrouvent avec l’édition menée sept ans plus tard (Jonas, 2012) : parmi les 18‑29 ans, 10 % sont en difficulté face à l’écrit et 11 % ont une performance médiocre en calcul contre, respectivement, 24 % et 22 % des 60‑65 ans.

La corrélation entre âge et compétences a également été mise en évidence avec les données du Programme for the International Assessment of Adult Competencies (PIAAC), enquête internationale coordonnée par l’OCDE en 2012. Cette enquête vise à évaluer les compétences des adultes en deux concepts spécifiques définis par l’OCDE :
  • la « littératie » : capacité à comprendre et à utiliser l’information contenue dans des textes écrits dans divers contextes pour atteindre des objectifs et pour développer des connaissances et des aptitudes.
  • Et la « numératie » : la capacité à utiliser, appliquer, interpréter et communiquer des informations et des idées mathématiques.

13 % des 16‑25 ans se trouvent au plus bas niveau de littératie et environ 20 % au plus bas niveau de numératie, contre respectivement 34 % et près de 41 % des 55‑65 ans. En termes de scores 1 , cela correspond à un écart de 33 points en littératie et de 29 points en numératie entre les 16‑25 ans et les 55‑65 ans. 

Pour l’ensemble des 24 pays participants, cet écart est de 25 points en littératie ; statistiquement significatif dans presque tous les pays (l’Angleterre et l’Irlande du Nord font exception), il est particulièrement élevé en Corée, en Finlande, en Espagne et aux Pays‑Bas, seuls pays où il est plus élevé qu’en France (OCDE, 2013).

Bref, plus on vieillit moins on se forme et moins on retient de nouvelles compétences, cependant l'expérience améliore l'écrit, la compréhension. Il faudrait s'exercer d'avantage.

Si des compétences clés comme la littératie et la numératie se dégradent fortement avec l’âge, le vieillissement de la population pourrait‑il entraîner un déficit global de compétences sur le marché du travail ?

Monter en compétences : calcul du QI et effet Flynn

Les personnes de ma génération (année 80), ont un meilleur niveau que des personnes nées les décennies précédentes, c’est ce que l’on appelle un effet de génération.

Ce phénomène, observé depuis assez longtemps dans le domaine de la mesure de l’« intelligence », est appelé « effet Flynn » (Trosseille et Rocher, 2015) : les performances brutes d’échantillons représentatifs à des tests de QI tendent à progresser d’année en année, obligeant à un ré-étalonnage des scores, dont la moyenne doit rester fixée à 100.

Solutions après des années en tant que formateur, autodidacte dans des sujets techniques et grand lecteur 

Bénéficiez de l'effet cumulé par Warren Buffet

Monter en compétence, c'est aussi lire, se renseigner, rester à jour, faire de la veille...Regardez la vidéo ci-dessous parlant de l'effet cumulé qui est bénéfique à votre monter en compétence.

Voici les moyens d'apprendre quand on n'a pas le temps

Découvrez des astuces simples, mais vraiment efficace, que j'utilise pour rester à jour, informé, également  pour monter en compétences continuellement.

Regardez la vidéo ci-dessous "Comment exploser son cerveau en apprenant plus même quand on n'a pas le temps..."

Comment monter en compétences en dormant ?

Dans cette vidéo nous allons voir ensemble comment devenir 2x plus efficace et relax en dormant. Et oui le cerveau fait le tri des informations collectées durant la journée, il faut donc un minimum de sommeil pour lui laisser le temps. De plus nous verrons le résultats d'expériences militaire et scientifique sur le sommeil et les facultés cognitives, quantitatives etc.

Comment lire plus vite ? Un livre par jour 

Ou au moins 3 par semaine pour monter en compétences.

Plus d'astuces vidéos sur notre chaîne YouTube chaque semaine.

Je vous invite à relever le défi pour plus d'astuces et exercices pratiques pour avancer en 1 semaine seulement !

Imaginez-vous en fin d'année à faire toujours la même chose, même routine, stress, manque de temps. Alors que si vous relevez le défi 5 jours, vous aurez fait le premier pas qui mène au suivant et en peu de temps vous aurez déjà réalisé un projet qui vous tenait à cœur, laissé de côté depuis des années.
Soyez plus productif en moins de temps avec les cours, les astuces, les blogs et bien plus encore, sur la gestion du temps.
comment monter en compétence

Pour conclure, vous avez tous la possibilité d'apprendre, en prenant son temps comme moi (de façon intensive tout en restant relax pour ma part !?...Ha ! ).

Il n'est jamais simple de trouver le temps, néanmoins avec les astuces vidéos évoquées vous pouvez allez plus loin en moins de temps. Car il faut monter en compétences, ne pas perdre le lien générationnel, gardez les pieds sur terre et restez employable. Mais avant tout, cela aidera aussi vos enfants, vos collègues, vos proches.

Dons améliorez vous, commencez petit en listant vos objectifs, choisissez une compétence rapide à acquérir pour commencer ...simple et efficace. Lisez un livre par mois au début, choisissiez de bonnes sources d'information. Prenez des notes, relisez vous à plusieurs reprises pour basculer le tout en mémoire long terme. Utilisez les hacks évoqués dans les vidéos et dans le défi voir dans le programme pour être encore plus performant.

En comprenant le fonctionnement de sa mémoire, on peut mieux l'utiliser. Tout demande du temps et de la pratique, tout comme le cerveau.

Leave a Comment: